fbpx
Sélectionner une page

L’intelligence artificielle va-t-elle révolutionner le tourisme ?

Fév 11, 2019 | Lifestyle | 0 commentaires

On estime que 85% des relations client se dérouleront sans interactions directes avec un salarié d’ici 2020. Ainsi l’intelligence artificielle se révèle être un outil majeur, surtout dans le tourisme. L’idée est qu’une machine arrive à reproduire des techniques intelligentes pour assurer un voyage ou un voyage d’affaires réussi. La révolution technologique dans ce secteur a déjà commencé et de plus en plus d’hôteliers et de compagnies aériennes investissent dans  cette nouvelle tendance. Quels sont les enjeux de cette tendance ?

Une mémoire infinie

La force de l’intelligence artificielle réside dans sa capacité d’apprentissage. Comme pour les humains, c’est par la pratique qu’elle devient plus performante, avec l’avantage que sa mémoire à elle est sans limite ! En effet, pour être compétitif, les entreprises du secteur touristique doivent toujours être disponibles et le cloud permet de posséder et d’accéder à une quantité d’informations immense en quelques secondes. L’IA peut alors stocker et analyser les données de chaque client et s’adapter à leurs préférences. Plus le client confie de données, plus la machine propose un programme personnalisé, voir hyperpersonnalisé ; une opportunité en or pour le secteur touristique.

Elle permet d’offrir une expérience complète et sur mesure. En effet, en croisant les désirs, les habitudes et les préférences de chacun, elle peut générer des offres ciblées durant tout le voyage.

Par exemple, si on préfère s’asseoir côté hublot l’assistant artificiel nous en propose automatiquement lors de notre réservation et s’il peut avoir accès à notre agenda, il peut aussi réserver taxis, hôtels et activités que nous sommes les plus susceptibles d’aimer.

De plus, c’est un réel avantage pour l’entreprise puisque l’intelligence respecte sa culture tout en s’adaptant au locuteur.

Une adaptabilité étonnante

Pour comprendre ses interlocuteurs, l’IA doit s’adapter. Souvent sous forme de chatbox, elle peut analyser et interpréter les nuances de langage pour proposer des solutions pertinentes. Aujourd’hui, elle peut faire la différence entre un mot qui n’existe pas, une abréviation et une faute de frappe, des facultés qu’on pensait réservées à l’homme. Encore plus étonnant, l’assistant vocal peut aussi prendre en compte des critères extérieurs à la demande exprimée. Myxyty a crée une enceinte capable d’analyser la voix  pour déterminer les caractéristiques de l’utilisateur et faire en sorte, par exemple, de reconnaître la voix d’un adulte où d’un enfant pour que ce dernier ne puisse pas acheter ses bonbons tout seul. Au delà de l’âge, l’intonation de la voix est aussi sujette à analyse pour permettre d’adapter les réponses suivant l’état émotionnel de l’interlocuteur.

On estime que d’ici un an, 30% des recherches seront faites sans clavier, preuve que cet usage est en pleine expansion. Google Home le meilleur exemple de mise en oeuvre de l’IA. En traitant les habitudes de vie, les préférences et les désirs des utilisateurs, il peut leur proposer une gestion de la maison adaptée à leurs mode de vie : la lumière peut s’allumer progressivement après le réveil, le chauffage, se mettre en route dix minutes avant l’arrivée de l’utilisateur, par exemples.

Une opportunité plus qu’une menace

Très loin des des scénarii catastrophes de Black Mirror où la technologie prend le pas sur l’Homme, l’intelligence artificielle est avant tout une opportunité. Le client et les employés gagnent du temps. 70% des employés voient ce temps gagné comme une opportunité pour se consacrer à des formations qualifiantes et de gagner en temps et en productivité. Ce qui engendrerait une plus forte qualification des profils. Il y a dès lors une plus grande performance et donc un client plus satisfait

Il faut rappeler que tous ces services proposés par l’intelligence restent optionnels. Il n’est pas obligatoire de les appliquer, l’Homme reste maître du jeu. Même si votre application de voyage vous propose une auberge de jeunesse, vous êtes toujours libre de choisir un hôtel. De même que les entreprises peuvent personnaliser et programmer la récolte, l’analyse et l’utilisation des données et s’adapter aux lois et restrictions de leur pays.

Dans un secteur qui doit rester disponible à tout moment, l’intelligence artificielle se place comme une solution pérenne et durable pour l’avenir du tourisme. Sa mémoire, son analyse et son adaptabilité représentent un réel gain de temps pour les voyageurs et les professionnels. De plus, elle peut avoir un réel impact sur les modes de consommation et permet de proposer des offres de plus en plus personnalisées mais aussi de plus en plus innovantes. Cependant, l’intelligence artificielle a un talon d’Achille : l’empathie. Malgré les nombreuses recherches à ce sujet, elle n’arrive pas encore à reproduire cette faculté proprement humaine.

Et vous, est ce que le voyage du futur vous tente ?

Comment devenir digital nomad : les clés pour se lancer

  Le mode de vie...

Tourisme équitable : vers un voyage plus responsable

Le tourisme...

On a échangé nos weekends !

Vous êtes d'humeur...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

34 Avenue Daumesnil
75012
Paris

Lundi au Samedi de 9h à 23h

Tel : 01 82 83 60 09

Mail : team@leavy.co

Léa

Léa

"Get busy living, or get busy dying" - Stephen King.

Baroudeuse, Léa a déjà visité et vécu dans de nombreux pays (Etats-Unis, Espagne, Taïwan, etc.) Elle ne cesse de s'émerveiller face à la découverte de nouvelles cultures, l'apprentissage de nouvelles langues, et de nouveaux plats typiques et spécialités locales.
Léa